Construction d'une maison familiale de 600 m²

C'est à la naissance du petit Adan, en octobre 2015, que l'aventure de la construction d'une maison familiale a été initiée.

Le but était de pouvoir transmettre à la relève (notre fils) un patrimoine à partir duquel il pourrait hisser des projets encore plus engagés.

C'est alors qu'avec beaucoup d'observation, une réflexion s'est imposée à nous...

C'est peut-être le sens même de l'existence.

Apprendre pour soi-même afin de le transmettre aux autres.

Ces quelques mots résument le projet Pays Mossi.


Apprendre par sois même pour transmettre aux autres

Si l'idée semble simple, il nous aura fallu un moral d'acier pour faire face aux divers obstacles de l'aventure de la construction.

Avant même de trouver notre terrain sur la commune de Saint-Rambert-d'Albon, nous commencions déjà à étudier l'idée de transmettre ce savoir par la suite aux orphelins du Burkina-Faso.

Pourquoi des orphelins me direz-vous ?

Parce que lors de notre séjour au Burkina-Faso en 2013, nous avions été touchés, ma compagne et moi, par ces jeunes qui marchaient toute la journée sous le soleil à la recherche d'un morceau de pain, vêtus de guenilles. Ils brillaient par leur plus humble sourire.

" Quand on est pauvre, on prend conscience que le sourire reste la plus grande des richesses. "

Pays Mossi Sourir du Burkina Faso
Pays Mossi Sourir du Burkina Faso


C'est alors qu'une vieille citation chinoise nous a donné le cap à suivre...

"Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrit une fois. Si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toute sa vie."

Cela prendra le temps qu'il faut, mais nous étions décidés à apprendre nous-mêmes à pêcher afin de l'apprendre aux autres, pour donner un nouvel élan à l'Afrique.

En 2020, nous approchons de la fin des travaux de la partie habitation du projet. En effet, nous avons réalisé la construction d'une structure de 600 m² en auto-construction. Accompagnés d'un maître d'œuvre qui nous a guidés à toutes les étapes de la menuiserie, il nous aura fallu 6 mois pour monter les deux niveaux de notre bâtiment.

Actuellement en phase de finaliser la pose des tuiles, nous réalisons les études en vue d'une présentation à la banque des 150 000 € nécessaires à la réalisation de notre table et chambres d'hôtes avec service traiteur, pour promouvoir l'art culinaire africain.